L'homme

MON HISTOIRE

Je suis né le 11 mars 1973 à Porrentruy. Enfant de Vendlincourt, fils d’agriculteur (et fier de l’être), je suis le deuxième d’une famille de 5 enfants. Amoureux de ma région, terrien, pragmatique et homme de convictions, j’ai toujours été intéressé et baigné dans le monde politique. (N.B. A 16 ans, j’étais déjà engagé au sein des jeunesses du PLR Jura !)

On m’a toujours qualifié d’homme de terrain. Je le suis. Je dois même vous avouer que cela ne m’aurait pas déplu de reprendre l’exploitation agricole familiale si mon « petit » frère n’avait pas voulu reprendre le domaine le moment venu. Aujourd’hui je n’ai aucun regret, au contraire. J’étais, à ce moment-là, en seconde année de Sciences économiques à Neuchâtel et d’autres opportunités se dessinaient. (A ce propos, il est toujours préférable d’avoir des remords que des regrets. C’est ce que je répète sans cesse à mes proches et mes enfants.)

Après mes études à Neuchâtel, j’ai quitté l’Arc jurassien : d’abord pour un Master à Manchester, puis un Doctorat à Zurich (dont une année en Tanzanie), avant de devenir haut fonctionnaire à Berne et Paris en tant que représentant de la Suisse à l’OCDE. J’ai retrouvé mes racines jurassiennes en 2008 lorsque je me suis installé à Porrentruy pour y voir grandir mes 4 enfants et y diriger le service de l’environnement cantonal, avant de devenir ministre de l’Economie et la Santé (2015- 2020).

 

 « Le message du Gouvernement aux Jurassiens n’a pas varié: nous ne transigerons pas sur les mesures sanitaires mais nous ferons tout pour que vous puissiez continuer de travailler. Avec le recul, je pense que ma double casquette Santé - Economie, avec des contacts dans les différents milieux, s’est révélée un formidable atout. »

Journal Le Temps, 23 mai 2020

 

LE QUESTIONNAIRE DE PROUST

L’endroit idéal pour s’évader?

La nature en général et plus particulièrement la forêt.

L’homme (ou la femme) politique qui inspire?

Jean-Pascal Delamuraz.

Le livre à emporter sur une île déserte?

«La mort du roi Tsongor» de Laurent Gaudé.

L’autre métier qui vous aurait fait rêver?

Agriculteur.

Le pire défaut?

Parfois l’impatience.

La musique à écouter après une journée stressante?

Pink.

Le super-pouvoir que vous auriez voulu avoir?

Voir l’avenir et pouvoir ralentir l’écoulement du temps afin de bien pouvoir s’y préparer.

L’animal qui vous ressemble?

Certains collaborateurs me voient en guépard car il semblerait que je sois souvent à l’affût et rapidement à l’action.

L’invention qui a le plus marqué l’histoire?

La roue car elle a fait avancer et voyager.

La couleur préférée pour vos cravates?

Bleu.

Le plat qui réconforte?

Rôti, purée de pommes de terre, petits pois et carottes.

Journal Le Temps, 23 mai 2020.